Réseaux sociaux
CFE/CGC XEROX
Revue de presse

Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
bn23t
Recopier le code :
Rechercher sur le site
Rechercher sur le site

alt : test.html

Bienvenue sur le site de la section syndicale CFE-CGC de Xerox


chatbleu2.jpg   Ce site est destiné aux salariés de Xerox et, si vous êtes adhérent à la CFE-CGC, vous trouverez également d'autres informations sur l'espace adhérent grâce au code d'accès qui est disponible auprès de votre délégué syndical.

Participation

A tous les salariés et anciens salariés

IMPORTANT : Après des années de procédures judiciaires,

Votre "participation" vous attend !


1123 : C'est à ce jour le nombre de salariés qui ont déposé un dossier pour réclamer leur dû.


Si vous ne l'avez pas encore fait et que vous souhaitez vous joindre à cette démarche, contactez votre délégué syndical ou directement Maître Zerah : roland.zerah@wanadoo.fr


Pour plus d'infos, consultez les FAQ  (voir onglet ci-dessus) ou contactez vos représentants syndicaux



Nouvelles

Commentant l’échec des négociations sur le dialogue social, la présidente de la CGC, Carole Couvert, a vertement critiqué ce mardi Pierre Gattaz et taclé la CFDT, lors de ses vœux à la presse. Elle n’est pas demandeuse d’une réforme.

La présidente de la CGC, a livré ce mardi sa vision de l’.échec des négociations sur la modernisation du dialogue social Alors que du côté du Medef, on met en accusation la confédération de l’encadrement, Carole Couvert a renvoyé la responsabilité sur l’organisation de Pierre Gattaz et aussi, dans une moindre mesure, la CFDT. Durant quatre mois, « il y a eu sept réunions plénières, dix bilatérales et pendant tout ce temps, la CFE-CGC n’a pas varié d’un iota : jusqu’au bout, rechercher un accord présentable à nos instances », s’est défendue la syndicaliste, soulignant que le mandat de sa délégation avait été voté « à l’unanimité », comme le rejet du pacte de responsabilité et de l’accord sur l’assurance-chômage.

Couvert.jpg

La méthode « assez étonnante » de Gattaz

Elle a a contrario critiqué vertement le positionnement du Medef : des textes successifs avec à chaque fois l’apparition de « loups »« surprises », la « recherche du maillon faible » avec une tentative de diviser la délégation CGC à la fin de la négociation, des entretiens bilatéraux où le patronat qui « nous a reçu gentiment mais sans prendre de notes », la recherche le mardi d’un compromis et le lendemain « la production d’un texte pire que le précédent ». Carole Couvert a assuré « n’avoir pas eu d’échanges avec Pierre Gattaz dans la dernière ligne droite de la négociation ». Elle a critiqué la méthode « assez étonnante » du président du Medef, qu’ « on a vu jeudi arrêter la négociation puis annoncer samedi qu’il voulait les rouvrir » dans la presse . Juste avant Noël, il avait été convenu d’un rendez-vous trimestriel entre Pierre Gattaz et Carole Couvert. Nul doute que le premier, prévu début février, sera consistant.

Quoi qu’il en soit, « au vu de ce qui s’est passé, il n’est pas question pour la CFE-CGC de retourner à la table des négociations », a affirmé la syndicaliste. Elle a par ailleurs regretté la différence entre « le positionnement arrêté lors de réunions »entre CFDT, CFTC et CGC en amont des séances de négociation et celui de la centrale de Laurent Berger lors des négociations : « On n’a pas tout compris, il va falloir qu’on s’explique entre organisations réformistes ».

Changer les règles de négociation

Mais concernant le dialogue social, la dirigeante syndicale n’ira pas réclamer une loi à François Rebsamen, qu’elle doit rencontrer le 4 février. « A la base, on n’a rien demandé et si le ministre du Travail ne fait pas de loi, ça nous ira très bien », a-t-elle insisté. S’il légifère- ce qu’il a annoncé -, elle a fermement averti que « désormais, la CGC se refuse à une unification de toutes les instances représentatives du personnel »« On y était prêts sous réserve que cela reprenne l’ensemble des problématiques », mais l’échec des négociations « nous a rendu plus fermes car on ne veut pas se faire rouler dans la farine », a expliqué la présidente de la CGC. « Nous demandons au gouvernement non pas une seule mais deux instances »« nous sommes prêts à aller vers un rapprochement entre CHSCT et délégués du personnel », mais pas avec le comité d’entreprise, a-t-elle déclaré

Son organisation, comme la CGT et Force ouvrière réclame un changement des règles de négociation. « On peut peut-être parvenir à un accord à cinq [syndicats] sur la méthodologie », note la dirigeante de la confédération de l’encadrement qui plaide, elle aussi, pour une rencontre en lieu neutre - le Conseil économique, social et environnemental - et pour que ce ne soit plus le Medef qui tienne la plume et dirige les débats. 


 

Source : Les Echos


Espace Adhérents

Visitez ...
Accès adhérents


leplussyndicalombre.jpg

   Adhérer c'est bénéficier de plus d'infos, (textes des accords, compte-rendus de réunions, infos confidentielles, ...) plus tous les avantages de la CFE-CGC (conseils et assistance juridique, assurances, ...)
Et 66% de la cotisation déduits des impôts !

 ↑  
Spécial XGS
Nous écrire
chatbleu3.jpg
 Des questions,
des remarques...  

écrivez ici :
Cliquez ici

confused CFE-CGC@1sis.info

Visites

 435914 visiteurs

 3 visiteurs en ligne

Météo
Dossier Stress
Vidéos Stress/Burn-Out
Texte à méditer :       Tout homme qui dirige ou qui fait quelque chose a contre lui :
          - ceux qui voudraient faire la même chose,
          - ceux qui font précisément le contraire,
          - et surtout la grande armée des gens d'autant plus sévères qu'ils ne font rien du tout.

  
Jules Claretie
Vous êtes ici :   Accueil » Nouvelles