Réseaux sociaux
CFE/CGC XEROX
Revue de presse

Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
ByLzhh
Recopier le code :
Rechercher sur le site
Rechercher sur le site

alt : test.html

Bienvenue sur le site de la section syndicale CFE-CGC de Xerox


chatbleu2.jpg   Ce site est destiné aux salariés de Xerox et, si vous êtes adhérent à la CFE-CGC, vous trouverez également d'autres informations sur l'espace adhérent grâce au code d'accès qui est disponible auprès de votre délégué syndical.

Nouvelles
Les techniciens de Xerox France en grève - par webmaster le 04/12/2013 : 17:10

Ces employés ont entamé ce mercredi leur troisième jour de grève. Ils dénoncent, entre autres, la mise en place d'un système de géolocalisation sur leur véhicule professionnel.

C'est un mouvement de grève inédit qui touche la filiale française du géant américain de la bureautique Xerox. Le service client et ses 650 techniciens sont mobilisés depuis lundi pour lutter contre les projets de la direction sur les salaires et la géolocalisation des véhicules de dépannage. Très suivie, cette grève illimitée touche entre 70 et 80% des employés depuis son lancement, d'après l'intersyndicale CFDT, CGT, FO, CFTC et CFE-CGC à l'origine du mouvement. La direction évoque une mobilisation plus proche des 60%.

Les salariés de ce service, chargés du dépannage des machines chez les clients, dénoncent un projet d'individualisation d'une prime trimestrielle jusqu'ici collective. «Cette prime de 172 euros serait découpée à 50-50: une moitié individuelle et l'autre collective. Ce n'est pas une bonne chose», précise Christophe Duclos, délégué CFE-CGC chez Xerox France. «Par ailleurs, le montant de cette prime n'a pas bougé depuis sa création il y'a 23 ans, en 1990!», s'indigne encore le syndicaliste.

Les grévistes pointent également du doigt le gel des salaires annoncé pour 2014, «alors que nos salaires sont gelés depuis deux ans déjà», rappelle Christophe Duclos.

«Nous pister continuellement»

Dans ce climat tendu, le projet de géolocalisation des voitures des techniciens, évoqué en 2012 et annoncé pour le premier trimestre 2014, a déclenché une vague de colère. «C'est la goutte d'eau qui a fait déborder le vase», explique le syndicaliste. La direction prévoit d'installer un boîtier dans le tableau de bord des véhicules. Ce dernier pourra transmettre la position du technicien et des données précises sur sa consommation de carburant et sa conduite. Objectif selon la direction: «Améliorer le temps d'intervention et la qualité du service à nos clients», selon un porte-parole de Xerox France. La géolocalisation «permettra d'intervenir plus rapidement dès qu'il y a un problème», précise ce dernier puisqu'il sera désormais possible d'envoyer au client le technicien le plus proche de lui au moment de son appel.

«Le but est surtout de nous pister continuellement», estime Christophe Duclos. «Nous serons constamment surveillés. Peut-être même dans nos vies privées car nous utilisons ces voitures de fonction au quotidien», ajoute ce dernier. Les syndicats souhaitent obtenir la possibilité pour les techniciens de couper eux-même l'alimentation des boîtiers, ajoute ce dernier. «Il est déjà possible d'agir sur les boîtiers par voie digitale pour passer en mode ‘privé'», rappelle le porte-parole de Xerox France. «Le sujet sur lequel nous discutons avec les syndicats aujourd'hui concerne seulement la manière dont on peut le désactivier», précise ce dernier.

En attendant, sur son blog, l'intersyndicale dénonce les risques d'«une pression augmentée par l'intensification des contrôles horaires» et «des conditions de management inhumaines». Des critiques balayée par la direction: «les recommandations de la Cnil sur cette géolocalisation seront respectées. Nous irons même au-delà puisque nous avons prévu qu'aucune mesure disciplinaire ne pourra être mise en place sur la base des données collectées. Les choses seront bien encadrées et le salarié très protégé», assure le porte-parole de la société.

Ces éléments ne semblent toutefois pas convaincre les grévistes qui pourraient décider ce soir de reconduire leur mobilisation jeudi. Le mouvement de grève a déjà provoqué de fortes perturbations au sein du service client. D'après les syndicats, 2500 appels pour dépannage ont été placés en attente. «En décembre, les entreprises sont demandeuses car elles changent leur matériel», explique-t-on. La direction aurait fait savoir aux syndicats mardi soir qu'elle étudierait la possibilité de revaloriser les salaires et la prime trimestrielle. «Pour l'instant, ce ne sont que des mesurettes», affirme Christophe Duclos.

    Source: Le Figaro.fr

Participation

Le point sur l'affaire participation

De façon bien étrange, la Cour de cassation a cassé l'arrêt de la Cour d'appel en s'appuyant sur les rapports des commissaires aux comptes, quand bien même ceux-ci auraient validé des comptes factices.

Cela n'arrête pas pour autant la procédure en cours, les 1187 dossiers individuels vont être joints et traités globalement.

Afin de faire taire certaines rumeurs inexactes ou imprécises sur ce dossier, vous pouvez prendre connaissance du courrier envoyé à chacun des plaignants.

Lire le courrier de Maître Zerah


Si vous ne l'avez pas encore fait et que vous souhaitez vous joindre à cette démarche, contactez votre délégué syndical ou directement Maître Zerah : roland.zerah@wanadoo.fr



Pour plus d'infos, consultez les FAQ  (voir onglet ci-dessus) ou contactez vos représentants syndicaux



Espace Adhérents

Visitez ...
Accès adhérents


leplussyndicalombre.jpg

   Adhérer c'est bénéficier de plus d'infos, (textes des accords, compte-rendus de réunions, infos confidentielles, ...) plus tous les avantages de la CFE-CGC (conseils et assistance juridique, assurances, ...)
Et 66% de la cotisation déduits des impôts !

 ↑  
Spécial XGS
Nous écrire
chatbleu3.jpg
 Des questions,
des remarques...  

écrivez ici :
Cliquez ici

confused CFE-CGC@1sis.info

Visites

 469058 visiteurs

 6 visiteurs en ligne

Météo
Dossier Stress
Vidéos Stress/Burn-Out
Texte à méditer :       Tout homme qui dirige ou qui fait quelque chose a contre lui :
          - ceux qui voudraient faire la même chose,
          - ceux qui font précisément le contraire,
          - et surtout la grande armée des gens d'autant plus sévères qu'ils ne font rien du tout.

  
Jules Claretie
Vous êtes ici :   Accueil » Nouvelles