Réseaux sociaux
CFE/CGC XEROX
Revue de presse

Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
kZ9rLM
Recopier le code :
Rechercher sur le site
Rechercher sur le site

alt : test.html

Bienvenue sur le site de la section syndicale CFE-CGC de Xerox


chatbleu2.jpg   Ce site est destiné aux salariés de Xerox et, si vous êtes adhérent à la CFE-CGC, vous trouverez également d'autres informations sur l'espace adhérent grâce au code d'accès qui est disponible auprès de votre délégué syndical.

rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://www.1sis.info/data/fr-articles.xml

Plusieurs chercheurs se sont penchés sur la « présence excessive au travail » des salariés. Autrement dit le présentéisme. Un phénomène, particulièrement français, qui n’est jamais bon signe…

À 3,84% en 2011, l’absentéisme dans les entreprises françaises est en constant recul depuis 2007. Soit quatorze jours par an par salarié. Ce chiffre en forme de satisfecit a été publié par Alma Consulting début septembre. Or, des voix discordantes pointent du doigt un autre phénomène masqué par ce « bon » résultat : le présentéisme, ou « présence excessive au travail ».

Une tendance à venir travailler trop tôt et à quitter son poste très tard

Mi-septembre, la SNCF signait avec les syndicats un accord pour lutter contre cette tendance à venir travailler trop tôt et à quitter son poste très tard. Tendance, au passage, typiquement française. Le présentéisme est essentiellement nourri par la peur de perdre son emploi, d’être mal vu, de rater des informations sur l’entreprise (notamment lors de tensions sociales). Mais il ne va pas de paire avec une productivité ou une efficacité accrues des salariés concernés.

AU ROYAUME-UNI, où le taux d’absentéisme était lui aussi en baisse l’an dernier, le Chartered Institute of Personal and Development, association de professionnels des ressources humaines, a publié une étude menée auprès de 667 salariés en juin dernier.

Le constat ? 30% des entreprises ont noté une hausse du nombre de salariés qui viennent travailler en étant malades. Celles qui constatent une telle tendance sont aussi celles qui signalent une hausse des absences de salariés liées au stress (52% contre 38% dans les entreprises qui n’ont pas noté de hausse du nombre de salariés malades au travail). Et ce sont encore les mêmes qui enregistrent une hausse des symptômes d’anxiété et de dépression parmi leurs salariés.

Selon une étude menée sur 375.000 salariés, le coût du présentéisme est supérieur à celui de l’absentéisme

En janvier dernier,une équipe de chercheurs britanniques, finlandaiset canadiens publiaient une étude  sur le temps de travail excessif, menée auprès de plus de 2100 fonctionnaires britanniques en bonne santé. Ils ont établi que ceux qui travaillaient plus de onze heures par jour étaient le plus susceptibles de montrer des symptômes de grande dépression ("major depression episode"). Ceci après avoir montré que le fait de fumer, le statut marital ou le stress du travail lui-même n’étaient pas lié à ce risque.

 LA PRÉOCCUPATION N'EST cependant pas nouvelle. Dès 2004, l’Institute for Health and Productivity de l’université Cornell, s’intéressait au sujet. Dans une étude publiée en avril 2004 dans le journal of Occupatinal and Environnemental Medecine et basée sur une base de données concernant 375.000 salariés, le directeur de l’institut Ron Goetzel démontrait que le présentéisme pouvait même coûter cher à l’entreprise. Et avec des pertes de productivité supérieures à celles induites par l’absentéisme !

 La faute à des salariés qui continuent de travailler malgré des maux de têtes, des allergies, des arthrites, pour ne relever que les cas de figure principaux. L’hypertension coûterait ainsi 392 dollars par employé, l’arthrite 327 dollars, des désordres cardiaques 368 dollars, des allergies 271 dollars. Un salarié affaibli s’avère moins concentré sur sa tâche, travail moins bien et fait perdre du temps à ses collègues et, au final, à l’entreprise. Et le temps, c’est bien connu, c’est de l’argent.


Source: Sciences et Avenir / Arnaud Devillard

 


Date de création : 18/10/2012 : 15:23
Dernière modification : 12/12/2012 : 10:58
Catégorie : - Vie des Entreprises
Page lue 1988 fois

Participation

Le point sur l'affaire participation

De façon bien étrange, la Cour de cassation a cassé l'arrêt de la Cour d'appel en s'appuyant sur les rapports des commissaires aux comptes, quand bien même ceux-ci auraient validé des comptes factices.

Cela n'arrête pas pour autant la procédure en cours, les 1187 dossiers individuels vont être joints et traités globalement.

Afin de faire taire certaines rumeurs inexactes ou imprécises sur ce dossier, vous pouvez prendre connaissance du courrier envoyé à chacun des plaignants.

Lire le courrier de Maître Zerah


Si vous ne l'avez pas encore fait et que vous souhaitez vous joindre à cette démarche, contactez votre délégué syndical ou directement Maître Zerah : roland.zerah@wanadoo.fr



Pour plus d'infos, consultez les FAQ  (voir onglet ci-dessus) ou contactez vos représentants syndicaux



Espace Adhérents

Visitez ...
Accès adhérents


leplussyndicalombre.jpg

   Adhérer c'est bénéficier de plus d'infos, (textes des accords, compte-rendus de réunions, infos confidentielles, ...) plus tous les avantages de la CFE-CGC (conseils et assistance juridique, assurances, ...)
Et 66% de la cotisation déduits des impôts !

 ↑  
Spécial XGS
Nous écrire
chatbleu3.jpg
 Des questions,
des remarques...  

écrivez ici :
Cliquez ici

confused CFE-CGC@1sis.info

Visites

 493788 visiteurs

 3 visiteurs en ligne

Météo
Dossier Stress
Vidéos Stress/Burn-Out
Texte à méditer :       Tout homme qui dirige ou qui fait quelque chose a contre lui :
          - ceux qui voudraient faire la même chose,
          - ceux qui font précisément le contraire,
          - et surtout la grande armée des gens d'autant plus sévères qu'ils ne font rien du tout.

  
Jules Claretie
Vous êtes ici :   Accueil » Travail: les ravages du... présentéisme !