Réseaux sociaux
CFE/CGC XEROX
Revue de presse

Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
gFPN2D
Recopier le code :
Rechercher sur le site
Rechercher sur le site

alt : test.html

Bienvenue sur le site de la section syndicale CFE-CGC de Xerox


chatbleu2.jpg   Ce site est destiné aux salariés de Xerox et, si vous êtes adhérent à la CFE-CGC, vous trouverez également d'autres informations sur l'espace adhérent grâce au code d'accès qui est disponible auprès de votre délégué syndical.

rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://www.1sis.info/data/fr-articles.xml

Les salariés d'IBM La Gaude au bord de la crise de nerfs
La direction de cet établissement a été sommée par la Direction du travail d'effectuer une étude sur les souffrances mentales de son personnel.


Sandrine Chicaud , 01net., le 25/10/2007 à 18h30

Aujourd'hui, plus de 200 salariés d'IBM ont manifesté sur le site de la Gaude, près de Nice, contre le transfert d'une partie du personnel à AT & T, le géant américain des télécommunications. « Cette société a fait quatre plans sociaux en 5 ans et réduit de moitié ses effectifs. C'est une opération de licenciement par procuration », explique Serge Kerloch, ingénieur en réseaux informatiques, délégué du personnel CGT, écoeuré.

Cette mobilisation importante sur un site qui compte 600 salariés, témoigne du gros malaise des salariés d'IBM. Et malheureusement, ces incertitudes sur l'avenir viennent s'ajouter à une liste beaucoup plus longue de facteurs anxiogènes.

Dans une lettre datée du 18 septembre dont 01net. a obtenu une copie, le directeur du site de la Gaude a été mis en demeure, par le directeur départemental du travail, Alain Martinon, d'évaluer les risques de souffrance mentale existant dans son établissement. En clair, avant janvier prochain, la direction devra rendre une étude «  exhaustive et détaillée » prenant en compte les différents facteurs de risques : la « fixation d'objectifs, la notation et l'évaluation des collaborateurs, la surcharge de travail, les relations sociales, les modalités de management et les mobilités géographiques et professionnelles ».

Plusieurs alertes avaient déjà été données, notamment en décembre 2006 par le Comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail du site de la Gaude et également, début août, par le médecin du travail de l'établissement. Ce dernier s'inquiétait de plusieurs cas de salariés gravement exposés à ces souffrances. La question n'a jamais été prise au sérieux par la direction.

Harcèlement structurel

Résultat : les employés du site de la Gaude craquent. « IBM augmente chaque année ses bénéfices mais cette progression se fait au détriment de notre santé. Il n'y a jamais de retour : nous travaillons plus, mais nous ne sommes pas payés plus , assure Serge Kerloch à la CGT. Depuis août 1986, il n'y a plus d'augmentation générale à IBM et plus d'intéressement depuis 1994. » La course à la productivité a fait monter la pression au-delà du seuil tolérable.

Certains vont même jusqu'à parler de « harcèlement structurel »... En cause, donc le mode de management, basé sur le stress : des managers tendus qui font du zèle, remettant en cause, par exemple, le principe des pauses. « Nous nous occupons à distance de la maintenance de sites pour des entreprises. S'ils rament ou tombent en panne, nous avons le client énervé au téléphone et nous devons trouver une solution en quelques jours car IBM paye des pénalités. Du coup, ils se sont fixés des échéances drastiques en termes de services à rendre au client. »

A la fin de l'année, les informaticiens se font donc épingler au moment de l'entretien d'évaluation sur leur capacité à répondre dans les délais aux besoins des clients.

Ce système de notation (de 1 à 4, 1 (*) pour un « très bon contributeur ») continue d'être sous le feu des critiques. Pire : il est sans aucun doute à l'origine du mal-être des salariés d'IBM. Non seulement les collaborateurs se sentent fliqués et pris dans une mécanique où tout le monde se surveille. Mais ce n'est pas tout. Ils doivent fixer eux-mêmes leurs objectifs, souvent inatteignables, sous l'insistance des managers. « Ils n'hésitent pas à les rédiger pour nous et nous font signer le document, raconte un syndicaliste. Ils obéissent comme des petits soldats de la hiérarchie, même s'ils commencent à se rebeller. »

Suicides

En France, il existe une prise de conscience de plus en plus importante face au stress professionnel. Mal maîtrisé, celui-ci peut parfois déboucher, dans le cas extrême, sur des suicides. Récemment, plusieurs affaires chez Renault mais aussi chez PSA, par exemple, ont mis au grand jour ce phénomène. Selon Le Monde, le suicide d'un ancien développeur d'IBM aurait même été reconnu comme maladie professionnelle par la sécurité sociale.

Dans l'Hexagone, il y en aurait entre 300 et 400 par an (trois fois plus selon certains experts). « Les entreprises risquent de se sentir plus responsables. Aujourd'hui, elles sont encore dans le déni et ont peur d'aborder le problème mais cela change, explique Caroline Duret, consultante senior et médecin psychiatre au sein du cabinet Stimulus, spécialisé dans le conseil et la formation sur le stress professionnel. Au-delà du drame humain, plusieurs études ont montré qu'une mauvaise gestion du stress avait aussi un coût économique. Avant d'être absents, les gens sont moins performants et démotivés », affirme-t-elle.

(*) Article modifié le vendredi 26 octobre. Contrairement à ce que nous avions indiqué initialement, c'est la note 1, et pas 4, qui est attribuée aux « très bon contributeur ».


Date de création : 26/10/2007 : 14:32
Dernière modification : 26/10/2007 : 14:35
Catégorie : - Vie des Entreprises
Page lue 3177 fois

Participation

A tous les salariés et anciens salariés

IMPORTANT : Après des années de procédures judiciaires,

Votre "participation" vous attend !


Les 1160 dossiers d'assignations individuelles  seront déposés au TGI, mardi 30 janvier par Maitre ZERAH et Christophe DUCLOS, nous reviendrons vers vous pour vous communiquer la date de l'audience.


Si vous ne l'avez pas encore fait et que vous souhaitez vous joindre à cette démarche, contactez votre délégué syndical ou directement Maître Zerah : roland.zerah@wanadoo.fr


Pour plus d'infos, consultez les FAQ  (voir onglet ci-dessus) ou contactez vos représentants syndicaux



Espace Adhérents

Visitez ...
Accès adhérents


leplussyndicalombre.jpg

   Adhérer c'est bénéficier de plus d'infos, (textes des accords, compte-rendus de réunions, infos confidentielles, ...) plus tous les avantages de la CFE-CGC (conseils et assistance juridique, assurances, ...)
Et 66% de la cotisation déduits des impôts !

 ↑  
Spécial XGS
Nous écrire
chatbleu3.jpg
 Des questions,
des remarques...  

écrivez ici :
Cliquez ici

confused CFE-CGC@1sis.info

Visites

 457729 visiteurs

 4 visiteurs en ligne

Météo
Dossier Stress
Vidéos Stress/Burn-Out
Texte à méditer :       Tout homme qui dirige ou qui fait quelque chose a contre lui :
          - ceux qui voudraient faire la même chose,
          - ceux qui font précisément le contraire,
          - et surtout la grande armée des gens d'autant plus sévères qu'ils ne font rien du tout.

  
Jules Claretie
Vous êtes ici :   Accueil » Salariés au bord de la crise de nerfs