Réseaux sociaux
CFE/CGC XEROX
Revue de presse

Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
ZGng
Recopier le code :
Rechercher sur le site
Rechercher sur le site

alt : test.html

Bienvenue sur le site de la section syndicale CFE-CGC de Xerox


chatbleu2.jpg   Ce site est destiné aux salariés de Xerox et, si vous êtes adhérent à la CFE-CGC, vous trouverez également d'autres informations sur l'espace adhérent grâce au code d'accès qui est disponible auprès de votre délégué syndical.

rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://www.1sis.info/data/fr-articles.xml

A gauche comme à droite, un principe au moins semble faire consensus : la sauvegarde du régime des retraites par répartition. Pour le reste, les pistes de la réforme à mener divergent. Passage en revue de chacune d'elles.
 

reforme_des_retraites.jpg

 

Repousser l'age légal de la retraite

Ce serait la principale piste envisagée par l'Elysée, a affirmé lundi matin LeMonde.fr. Nicolas Sarkozy voudrait reporter l'âge légal de la retraite à 61 ans en 2015, 62 ans en 2020 et 63 ans en 2030. (Raymond Soubie, son conseiller social, a depuis démenti : « C'est absurde, il n'y a pas de piste privilégiée »).

A gauche, on fait du maintien de l'âge légal de la retraite à 60 ans une condition sine qua non de l'acceptation de la réforme.

Instituer un système de decote

Pour réduire les risques politiques, la réforme pourrait ne pas toucher directement à l'âge légal de la retraite, mais inciter à partir après 60 ans en instituant un système de décote progressive pour ceux qui choisiraient de partir avant 63 ans (forte décote à 60 ans, faible à 62 ans). Mais le ministre du Travail, Eric Woerth, serait réticent à cette proposition, toujours selon LeMonde.fr.

Allonger la durée de cotisation

Il s'agirait d'un prolongement de la réforme des retraites contenue dans la loi Fillon 2003, qui prévoyait déjà un allongement progressif de la durée de cotisation pour l'ensemble des actifs à 41 ans en 2012.

Là encore, cela reviendrait à repousser l'âge réel de la retraite, sans avoir l'air d'y toucher (l'âge légal resterait de 60 ans).
 

Augmenter le montant des cotisations

Par la voix d'Eric Woerth, le gouvernement a fait savoir, le 20 avril dans France soir, qu'il « est totalement opposé à la hausse généralisée des impôts et des cotisations pour financer les retraites, parce que cela signifie moins d'argent sur la fiche de paye, moins de pouvoir d'achat et moins d'emplois ».

Reste que la possibilité n'est pas totalement exclue : le ministre du Travail a promis qu'elle serait alors « juste ».
 

Abaisser le montant des pensions

La France est le cinquième pays de l'OCDE dont le niveau de vie des plus de 65 ans est le plus proche de celui de l'ensemble de la population.

Le PS se refuse toutefois à explorer cette piste, rappelant qu'« un million de retraités vivent sous le seuil de pauvreté et que 50% d'entre eux ont une retraite inférieure à 1 000 euros ».

Nicolas Sarkozy a aussi fermé sa porte à cette option. Il faut dire que les trois quarts des plus de 65 ans ont voté pour lui au deuxième tour de la présidentielle en 2007.

Introduire de nouvelles ressources

Si le gouvernement se refuse à taxer davantage les entreprises, le PS, et les autres partis de gauche, réclament :

  • la mise à contribution des revenus financiers non assujettis aux contributions sociales,
  • l'élargissement de l'assiette des cotisations patronales à la valeur ajoutée,
  • la mise en place d'une taxe exceptionnelle dans le secteur bancaire (l'augmentation d'au moins 10% de l'impôt sur les sociétés).

Lutter contre le chomage des jeunes et des seniors


Tout le monde s'accorde sur ce constat afin d'augmenter le nombre de cotisants, sans toutefois y accorder la même priorité. Alors que le gouvernement préfère traiter cette question indépendamment de celle des retraites, les formations de gauche plaident, avant toute modification des retraites, pour de nouvelles mesures de lutte contre le chômage ciblées sur les jeunes et les séniors, arguant que le chômage est le mal principal qui menace le régime par répartition.

Alimenter le fond de réserve pour les retraites

Ce fonds, créé en 1999 pour venir en aide à partir de 2020 à la branche retraites de la Sécurité sociale, a pour objectif de porter progressivement ses ressources à 150 milliards d'euros d'ici là, au moyen des revenus des privatisations et d'autres produits exceptionnels comme la vente de la quatrième licence UMTS.

Malheureusement, la crise financière, et le besoin de liquidités qui en résulte pour l'Etat français, font qu'il ne disposait que de 33,3 milliards d'euros fin décembre 2009.

Harmoniser le secteur public et le secteur privé

 Si les régimes des fonctionnaires tendent à s'aligner sur les régimes du secteur privé, des différences demeurent, notamment parce que les retraites du public sont calculées sur les six derniers mois d'activité alors que celles du privé le sont sur les 25 meilleures années.

A part la CFDT, les autres syndicats sont opposés à cette possibilité. Eric Woerth a toutefois promis de voir si ces différences étaient « encore justifiées ».

Par Julien Martin | Rue89 | 03/05/2010 | 17H30

source: http://eco.rue89.com

 




   

 


Date de création : 09/05/2010 : 11:21
Dernière modification : 09/05/2010 : 19:39
Catégorie : - Actualités
Page lue 1683 fois

Participation

Le point sur l'affaire participation

De façon bien étrange, la Cour de cassation a cassé l'arrêt de la Cour d'appel en s'appuyant sur les rapports des commissaires aux comptes, quand bien même ceux-ci auraient validé des comptes factices.

Cela n'arrête pas pour autant la procédure en cours, les 1187 dossiers individuels vont être joints et traités globalement.

Afin de faire taire certaines rumeurs inexactes ou imprécises sur ce dossier, vous pouvez prendre connaissance du courrier envoyé à chacun des plaignants.

Lire le courrier de Maître Zerah


Si vous ne l'avez pas encore fait et que vous souhaitez vous joindre à cette démarche, contactez votre délégué syndical ou directement Maître Zerah : roland.zerah@wanadoo.fr



Pour plus d'infos, consultez les FAQ  (voir onglet ci-dessus) ou contactez vos représentants syndicaux



Espace Adhérents

Visitez ...
Accès adhérents


leplussyndicalombre.jpg

   Adhérer c'est bénéficier de plus d'infos, (textes des accords, compte-rendus de réunions, infos confidentielles, ...) plus tous les avantages de la CFE-CGC (conseils et assistance juridique, assurances, ...)
Et 66% de la cotisation déduits des impôts !

 ↑  
Spécial XGS
Nous écrire
chatbleu3.jpg
 Des questions,
des remarques...  

écrivez ici :
Cliquez ici

confused CFE-CGC@1sis.info

Visites

 500985 visiteurs

 22 visiteurs en ligne

Météo
Dossier Stress
Vidéos Stress/Burn-Out
Texte à méditer :       Tout homme qui dirige ou qui fait quelque chose a contre lui :
          - ceux qui voudraient faire la même chose,
          - ceux qui font précisément le contraire,
          - et surtout la grande armée des gens d'autant plus sévères qu'ils ne font rien du tout.

  
Jules Claretie
Vous êtes ici :   Accueil » L'Elysée vers la retraite à 63 ans : et les autres pistes ?