Réseaux sociaux
CFE/CGC XEROX
Revue de presse

Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
M4EW
Recopier le code :
Rechercher sur le site
Rechercher sur le site

alt : test.html

Bienvenue sur le site de la section syndicale CFE-CGC de Xerox


chatbleu2.jpg   Ce site est destiné aux salariés de Xerox et, si vous êtes adhérent à la CFE-CGC, vous trouverez également d'autres informations sur l'espace adhérent grâce au code d'accès qui est disponible auprès de votre délégué syndical.

rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://www.1sis.info/data/fr-articles.xml

Le PDG de Xerox revient sur le split avec Conduent intervenu en début d'année et l'activisme de l'actionnaire Carl Icahn. Lui qui a pris ses fonctions en début d'année livre aussi aux « Echos Business » sa conception de l'éthique et de l'innovation.

jacobson.jpg

Jeff Jacobson, Xerox met fin à sa stratégie de diversification en se séparant d'une branche entière. Comment explique-t-on un tel changement de pied aux collaborateurs ?

Les salariés se rendaient bien compte que notre activité partageait très peu de synergies avec une division d'optimisation de processus professionnels. Les technologies étaient différentes. Grâce au split avec l'entreprise qui est devenue Conduent, nous pouvons nous concentrer davantage sur l'innovation. Les salariés comprennent les évolutions du secteur. Ils savent que les bonnes entreprises suivent les consommateurs. Les services numériques autour de l'impression forment déjà un marché de 3,5 milliards de dollars.

Le split a été soutenu par l'actionnaire activiste Carl Icahn. Comment travaillez-vous avec un homme connu pour son art de la prise de contrôle hostile ?

Icahn Capital, le fonds de Carl Icahn, détient 9,8 % de Xerox et fait siéger un représentant au conseil d'administration composé de 13 personnes. Mais c'est bien le comité de direction qui dirige l'entreprise. Evidemment, nous discutons avec nos grands investisseurs. De toute façon, les intérêts du management et des investisseurs sont alignés : gagner des parts de marché pour générer plus de chiffre d'affaires et du cash-flow pour en retourner une part aux actionnaires.

Régulièrement, Xerox se classe parmi les entreprises les plus éthiques aux Etats-Unis. Comment y parvenez-vous ?

Cela commence au sommet de l'entreprise. Bien avant mon arrivée au poste de PDG, Xerox a été fondé sur des valeurs de moralité et de diversité. C'est important car les clients ne font des affaires qu'avec les personnes en qui ils ont confiance. A tous les niveaux de la ligne hiérarchique, les cadres sont formés. Certes les résultats sont très importants, mais ils ne peuvent pas sacrifier les valeurs d'intégrité et de sécurité. Collaborateurs et managers savent aussi que s'ils manquent d'éthique, ce sera la porte.

Les entreprises high-tech américaines défendent-elles suffisamment la diversité ?

Chez Xerox, nous pensons que c'est meilleur pour les affaires. C'est important de croiser différentes façons de penser. Plus tôt dans ma carrière, je travaillais dans les RH. Je me souviens d'une formation où 72 personnes étaient chacune invitées à résoudre un problème, puis par équipe de neuf. Dans tous les cas, les équipes faisaient mieux que les individus. C'est ça la diversité. Le rôle du dirigeant est de faire coexister ce collectif de pensées.

Xerox a la réputation d'être un foyer d'innovateurs…

L'innovation est une question d'inspiration et d'état d'esprit. Pour cela, le leader doit montrer qu'il s'intéresse au travail des innovateurs. Nous avons 5.000 scientifiques chez Xerox. Fin mars, j'ai passé une journée entière dans notre centre de recherche à New York avec des clients. Quand les salariés voient des scientifiques discuter ensemble d'innovation, avec des clients et devant leur patron, c'est stimulant pour tout le monde. Nous créons ainsi « un tourbillon d'innovation ». Xerox fait partie des 25 entreprises qui déposent le plus de brevets dans le monde.

Vous avez dirigé un joint-venture de Kodak entre 2005 et 2007. Qu'avez-vous appris de ce cas d'école du « dilemme de l'innovateur » ?

Que parfois, il faut quitter le ballon des yeux et regarder l'ensemble du terrain… Kodak, numéro un du marché du film photo, n'a pas voulu se cannibaliser lui-même. C'était pourtant indispensable pour rester en pointe sur son secteur, après l'arrivée des appareils photo numériques. Sur le marché des imprimantes, je pourrais m'asseoir et vendre des photocopieurs toute la journée. Mais ce ne serait pas une attitude de croissance à l'heure où les consommateurs veulent moins imprimer. Nous développons donc des applications qui permettent, par exemple, de numériser des documents plutôt que de les copier. Pour suivre cette transformation numérique de l'impression, nous devons nous cannibaliser avant de grignoter sur le reste du secteur. Et si possible, nous le faisons avant nos concurrents.

Source : les échos


Date de création : 01/06/2017 : 07:29
Catégorie : - Xerox
Page lue 366 fois

Participation

Le point sur l'affaire participation

De façon bien étrange, la Cour de cassation a cassé l'arrêt de la Cour d'appel en s'appuyant sur les rapports des commissaires aux comptes, quand bien même ceux-ci auraient validé des comptes factices.

Cela n'arrête pas pour autant la procédure en cours, les 1187 dossiers individuels vont être joints et traités globalement.

Afin de faire taire certaines rumeurs inexactes ou imprécises sur ce dossier, vous pouvez prendre connaissance du courrier envoyé à chacun des plaignants.

Lire le courrier de Maître Zerah


Si vous ne l'avez pas encore fait et que vous souhaitez vous joindre à cette démarche, contactez votre délégué syndical ou directement Maître Zerah : roland.zerah@wanadoo.fr



Pour plus d'infos, consultez les FAQ  (voir onglet ci-dessus) ou contactez vos représentants syndicaux



Espace Adhérents

Visitez ...
Accès adhérents


leplussyndicalombre.jpg

   Adhérer c'est bénéficier de plus d'infos, (textes des accords, compte-rendus de réunions, infos confidentielles, ...) plus tous les avantages de la CFE-CGC (conseils et assistance juridique, assurances, ...)
Et 66% de la cotisation déduits des impôts !

 ↑  
Spécial XGS
Nous écrire
chatbleu3.jpg
 Des questions,
des remarques...  

écrivez ici :
Cliquez ici

confused CFE-CGC@1sis.info

Visites

 493810 visiteurs

 7 visiteurs en ligne

Météo
Dossier Stress
Vidéos Stress/Burn-Out
Texte à méditer :       Tout homme qui dirige ou qui fait quelque chose a contre lui :
          - ceux qui voudraient faire la même chose,
          - ceux qui font précisément le contraire,
          - et surtout la grande armée des gens d'autant plus sévères qu'ils ne font rien du tout.

  
Jules Claretie
Vous êtes ici :   Accueil » « Si un cadre manque d'éthique, c'est la porte »