Réseaux sociaux
CFE/CGC XEROX
Revue de presse

Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
rMnz
Recopier le code :
Rechercher sur le site
Rechercher sur le site

alt : test.html

Bienvenue sur le site de la section syndicale CFE-CGC de Xerox


chatbleu2.jpg   Ce site est destiné aux salariés de Xerox et, si vous êtes adhérent à la CFE-CGC, vous trouverez également d'autres informations sur l'espace adhérent grâce au code d'accès qui est disponible auprès de votre délégué syndical.

rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://www.1sis.info/data/fr-articles.xml

François Hommeril, président du syndicat de l'encadrement CFE-CGC, était l'invité de Jean Leymarie, lundi soir,sur France Info pour évoquer le programme d'Emmanuel Macron.


François Hommeril (CGE-CGC) : "Les droits des... par franceinfo

"J'attends qu'Emmanuel Macron nous dise très précisément quels sont les sujets qui vont être ouverts, ce qui n'est pas le cas aujourd'hui", a réagi, lundi 15 mai sur franceinfo, François Hommeril, président confédéral de la CFE-CGC, à propos de la future réforme du travail prévue cet été par Emmanuel Macron.

franceinfo : Vous retrouvez-vous dans le programme d'Emmanuel Macron ?

François Hommeril : Le programme est quand même assez peu détaillé. Il s'agit de réformer le code du travail. Emmanuel Macron a dit lors de son discours d'investiture "libérer le travail". Je pose la question : "Libérer de quoi ? De quoi s'agit-il exactement ?" Il y a dans la loi El Khomri des conditions qui rendent favorable l'ingérence du rapport de forces économiques à l'intérieur de l'entreprise, contre le rapport de forces social. On a considéré qu'elles pouvaient créer à installer du moins-disant social. On s'opposera à toute idée qui ne va pas dans le sens de l'intérêt pour l'ensemble du pays et l'intérêt des entreprises. J'attends qu'il nous dise très précisément quels sont les sujets qui vont être ouverts, ce qui n'est pas le cas aujourd'hui.

Faut-il une nouvelle réforme du travail dès cet été ?

Il faut dire deux choses sur les accords d'entreprise. D'abord, ils existent. La négociation sociale dans l'entreprise est très vivante, il y en a eu 36 000 l'année dernière. Le chiffre est constant, en légère augmentation, et la plupart des organisations syndicales s'y associent. Après, vous parliez des indemnités aux prud'hommes. Nous, nous sommes radicalement contre le plafonnement des indemnités. Il faut de toute façon un motif pour licencier les gens. Il n'y a pas lieu de créer des plafonnements des indemnités. Nous avons de bonnes idées sur ce qui aiderait les entreprises. Il faut s'attaquer à la cause. Les indemnités ne sont qu'une conséquence d'un désordre à l'intérieur de l'entreprise.

Réforme du code du travail "Nous ne voulons pas qu'on ouvre des zones de risque dans les entreprise" François Hommeril patron de la CFE-CGC

Sur quoi êtes-vous prêt à discuter avec Emmanuel Macron et le gouvernement ?

Sur la question de la simplification par exemple. Il y a plusieurs initiatives qui ont été prises ces derniers temps pour donner au code du travail une forme plus simple et plus accessible. Cette simplification doit être examinée dans un sens où les droits des salariés seraient préservés et non pas précarisés. On crée des exemptions qui créent la complexité du droit du travail. C'est ce qu'on a fait depuis vingt ans ! S'il y a une urgence, c'est de ne pas faire les mêmes erreurs que par le passé.


Date de création : 19/05/2017 : 08:56
Catégorie : - Infos sociales
Page lue 351 fois

Participation

Le point sur l'affaire participation

De façon bien étrange, la Cour de cassation a cassé l'arrêt de la Cour d'appel en s'appuyant sur les rapports des commissaires aux comptes, quand bien même ceux-ci auraient validé des comptes factices.

Cela n'arrête pas pour autant la procédure en cours, les 1187 dossiers individuels vont être joints et traités globalement.

Afin de faire taire certaines rumeurs inexactes ou imprécises sur ce dossier, vous pouvez prendre connaissance du courrier envoyé à chacun des plaignants.

Lire le courrier de Maître Zerah


Si vous ne l'avez pas encore fait et que vous souhaitez vous joindre à cette démarche, contactez votre délégué syndical ou directement Maître Zerah : roland.zerah@wanadoo.fr



Pour plus d'infos, consultez les FAQ  (voir onglet ci-dessus) ou contactez vos représentants syndicaux



Espace Adhérents

Visitez ...
Accès adhérents


leplussyndicalombre.jpg

   Adhérer c'est bénéficier de plus d'infos, (textes des accords, compte-rendus de réunions, infos confidentielles, ...) plus tous les avantages de la CFE-CGC (conseils et assistance juridique, assurances, ...)
Et 66% de la cotisation déduits des impôts !

 ↑  
Spécial XGS
Nous écrire
chatbleu3.jpg
 Des questions,
des remarques...  

écrivez ici :
Cliquez ici

confused CFE-CGC@1sis.info

Visites

 493796 visiteurs

 10 visiteurs en ligne

Météo
Dossier Stress
Vidéos Stress/Burn-Out
Texte à méditer :       Tout homme qui dirige ou qui fait quelque chose a contre lui :
          - ceux qui voudraient faire la même chose,
          - ceux qui font précisément le contraire,
          - et surtout la grande armée des gens d'autant plus sévères qu'ils ne font rien du tout.

  
Jules Claretie
Vous êtes ici :   Accueil » François Hommeril (CFE-CGC) : "Les droits des salariés doivent être préservés, pas précarisés"